Coopération

 

Antécédents

 

En octobre 2012, les gouvernements mexicain et français ont manifesté leur entière disposition à collaborer étroitement en vue d’intensifier le développement de la recherche scientifique et de la mobilité académique, ainsi que de maximiser une coopération d’avant-garde par le biais de projets concrets dans des domaines productifs et d’aide sociale pour les deux pays.

En juillet 2013, une première rencontre s'est tenue au Ministère mexicain des Relations extérieures, en collaboration avec l’Ambassade de France au Mexique, le Conseil National de la Science et de la Technologie (CONACYT) et le Ministère mexicain de l’Éducation Publique (SEP), avec les principaux acteurs de la coopération universitaire et de la recherche des deux pays. Un premier diagnostic sur les projets et les programmes en cours a permis d’esquisser les premières actions à développer en vue de la relance effective de la coopération franco-mexicaine à tous les nouveaux ; deux dates ayant été envisagées pour la présentation de résultats concrets : la visite d'État du Président Hollande au Mexique en avril 2014 et celle du Président Peña Nieto en France en juillet 2015.

Une visite en France d'une délégation de 40 recteurs des principales institutions d'enseignement supérieur au Mexique, accompagnés des titulaires du CONACYT et du Ministère mexicain de l'Éducation publique, a eu lieu en octobre 2013. À l'occasion des rencontres au plus haut niveau, de nouvelles relations de collaboration ont été établies et les domaines stratégiques d'intérêt commun avec les universités et les centres de recherche français (aéronautique, énergie, développement durable, biotechnologie, aquaculture, innovation technologique) ont été délimités.

Lors d'une visite ultérieure, le Ministre mexicain de l'Éducation publique a fait part de sa disponibilité à mener à bien les travaux de rénovation de la Maison du Mexique à la Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP). Fin 2013, les premières démarches auprès de l’Université de la Sorbonne ont été entreprises par l’Ambassade du Mexique en France en vue de l’ouverture d’une antenne de l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM) à Paris. Ces deux initiatives majeures sont venues placer le Mexique à un endroit privilégié dans l’agenda français, à l’horizon des visites d’État prévues en 2014 et 2015.

Au cours de la visite d'État du Président français, François Hollande, au Mexique, en avril 2014, un campus aéronautique franco-mexicain a été inauguré à Querétaro par les deux chefs d’État. Dans le cadre de cette visite, 41 accords ont été signés dont 24 dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, six dans celui de la coopération technique et un en matière de coopération décentralisée. Ces instruments témoignent de l’enrichissement des liens de coopération et d’une volonté politique sans précédents ayant permis d’importantes réalisations : le démarrage des travaux de rénovation de la Maison du Mexique à la CIUP ; la relance des activités de la Maison universitaire franco-mexicaine, située à l’Université de Toulouse ; la création du Centre d’études mexicaines de l’UNAM à la Sorbonne ; la mise au point de nouveaux programmes voués au renforcement et au développement de la mobilité des étudiants mexicains et français ; l’installation de centres de formation professionnelle franco-mexicains en matière d’énergie, d’aéronautique et de développement de produits industriels ; la mise en œuvre de nouveaux projets d’avant-garde en matière de science et de technologie dans les cas de complémentarité ou de transfert de connaissances pour le développement du pays.

Après avoir posé les bases d’une nouvelle relation, la coopération universitaire franco-mexicaine a revêtu ses plus beaux habits le 30 mars 2015 à l’occasion de l’ouverture du Centre d’études mexicaines de l’Université nationale autonome du Mexique auprès de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris 6), en présence du recteur de l’UNAM, du recteur de l’Académie de Paris et de représentants des secteurs universitaire et scientifique des deux pays. Ce moment historique a marqué la relance et le renforcement des liens d’amitié et de collaboration entre l’UNAM et la Sorbonne qui remontent à plus d’un siècle.

Quatre événements marquants de cette coopération fluide se sont tenus au cours de la visite d’État du Président du Mexique, Enrique Peña Nieto, en France en juillet 2015 : la cérémonie du Partenariat stratégique académique et scientifique franco-mexicain, présidée par le chef de l’État mexicain (13 juillet) ; le IIe Forum franco-mexicain sur la recherche et l’innovation (9-10 juillet 2015) ayant réuni au Ministère de l’Éducation les principaux acteurs de la coopération universitaire et en matière de recherche entre les deux pays ; le IIe Forum franco-mexicain de santé, au siège de la prestigieuse Académie française de médecine (10 juillet) à laquelle ont assisté des acteurs des institutions mexicaines de santé publique ; et la cérémonie de réouverture de la Maison du Mexique à la Cité internationale universitaire de Paris par les autorités du monde de l’éducation des deux pays (15 juillet).

La visite d’État en France du Président Peña Nieto a eu pour résultat la signature de 70 instruments juridiques, dont 47 en matière de coopération éducative, technique, scientifique, décentralisée et sanitaire. Les lettres d’intention signées en avril 2014 ont abouti à des accords de coopération contraignants pour les deux pays. Les nouveaux accords signés en 2015 prévoient notamment la création d’un programme de mobilité en France pour de futurs enseignants ; la mise en œuvre au Mexique d’une nouvelle politique en matière d’éducation prenant en considération la formation professionnelle en alternance ; la création de programmes de formation de techniciens supérieurs universitaires et d’ingénieurs dans les secteurs énergétique et de conception et gestion de produits industriels ; la mise en œuvre du projet pilote « ville durable Campeche » ; des stages professionnels pour des médecins mexicains dans les hôpitaux de Paris et de Lyon dans des domaines spécialisés.

À la lumière des résultats des deux visites d’État s’étant déroulées en 2014 et 2015, la coopération entre les deux pays s’est considérablement enrichie et s’est consolidée comme un pilier transversal de la relation bilatérale caractérisée par une collaboration étroite, solide et au plus haut niveau, qui est venue favoriser le développement économique et social des deux nations.

 

Étudiants mexicains en France

 

En 2015, la France a conservé le troisième rang mondial en tant que pays d’accueil pour les étudiants universitaires mexicains, derrière les États-Unis et l’Espagne, forte de 2 811 étudiants mexicains inscrits dans les universités publiques au cycle scolaire 2014-2015 dont 47% en licence, 37 % en master et 16% en doctorat. Il convient de noter que 57% de cette mobilité vers la France se déroule dans le cadre d’accords bilatéraux.

 

Principaux programmes de mobilité académique

 

Programme d’échanges franco-mexicain pour l'enseignement des langues. Un séjour de sept mois en France (octobre-avril) est proposé dans ce cadre aux étudiants mexicains titulaires d’un diplôme universitaire. Ils ont pour tâche d’assister les enseignants d’espagnol dans leurs cours au sein d’écoles primaires et de lycées. Des étudiants français titulaires d’un master effectuent quant à eux des séjours de même durée au Mexique, pendant la même période, pour aider les enseignants de français dans des universités et lycées. Ce programme est en vigueur depuis 1999.

Programme de mobilité franco-mexicaine MEXPROTEC. Ce programme, lancé en 2002, permet à des étudiants mexicains diplômés des universités technologiques mexicaines de compléter leur formation par une année d’études en France et de décrocher un double diplôme.

Programme de mobilité franco-mexicaine MEXFITEC. Programme créé en 2002 à l’intention des étudiants mexicains inscrits en troisième, quatrième ou cinquième année des études d’ingénierie leur permettant d’effectuer des séjours d’un an en France auprès de grandes écoles d’ingénieurs.

Programme de mobilité franco-mexicaine de troisième cycle. Le programme de bourses au niveau master est né de la souscription d’un accord de coopération entre le Ministère mexicain de l’Éducation publique et le Ministère français de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en avril 2014, dans le cadre de la visite d’État du Président Hollande au Mexique. Il s’agit de bourses du Ministère mexicain de l’Éducation publique à l’intention des étudiants mexicains des universités publiques souhaitant suivre des études de niveau master dans une université publique française.

Bourses CONACYT/ Demande libre. Un appel à candidatures pour des bourses destinés à des étudiants mexicains désireux de suivre un troisième cycle à l’étranger, dans les domaines scientifique et technologique, social et des humanités auprès d’une institution de haut niveau, reconnue à l’étranger, est lancé par le Conseil National de la Science et de la Technologie (CONACYT).

Bourses CONACYT/gouvernement français. Des bourses de master et de doctorat pour des étudiants mexicains sont offertes chaque année par le Conseil National de la Science et de la Technologie (CONACYT), en collaboration avec le gouvernement français.

Bourses CONACYT pour séjours d’études de courte durée. Un appel à candidatures pour des séjours d’études de courte durée en France, notamment dans les domaines de l’énergie et des télécommunications, est actuellement disponible.

 

Programmes de recherche scientifique

 

Portail franco-mexicain pour la recherche et l’innovation. Un réseau virtuel d’information et de communication en matière de science, de technologie et d’innovation a été créé en 2015. Il permet d’être à jour avec l’ensemble des collaborations scientifiques menées à bien entre le Mexique et la France.

Dans ce portail, un lien propose des informations complètes relatives aux possibilités et programmes de soutien en matière de mobilité aux niveaux doctorat et post-doctorat en France, et de lancement de collaborations et de financements de projets conjoints de recherche et de collaboration technologiques.

 

Institutions mexicaines en France

 

Fondation Maison du Mexique à la Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP). La Maison du Mexique à Paris, ouverte en 1953, est l’une des 39 résidences universitaires qui composent la CIUP, où 35 pays sont représentés. Ses missions principales sont les suivantes : héberger des étudiants de troisième cycle, des chercheurs, des enseignants universitaires et des artistes mexicains inscrits en master, doctorat ou post-doctorat ; accueillir des étudiants étrangers en vue de promouvoir les échanges internationaux et pluridisciplinaires et d’offrir un environnement intellectuel et multiculturel à ses résidents ; promouvoir la vie culturelle et artistique au sein de la Maison et de la CIUP, contribuant ainsi à la diffusion de la culture et des traditions mexicaines, tout en offrant un espace d’expression artistique et intellectuelle à des jeunes mexicains et étrangers par le biais de concerts, expositions, tables rondes, colloques, présentations de livres, etc.

Maison Universitaire Franco-Mexicaine (MUFRAMEX) à l’Université de Toulouse.  Un Mémorandum d’entente portant création de la MUFRAMEX à Toulouse a été souscrit en 2004 par le Ministère mexicain de l’Éducation publique et le Ministère français de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette institution vise à encourager et à soutenir le développement de la coopération universitaire, scientifique et culturelle entre le Mexique et la France. Depuis août 2015, la MUFRAMEX est accueillie dans les nouveaux locaux de l’Université fédérale Toulouse-Midi-Pyrénées, en plein centre-ville. Les activités principales mises en place par la MUFRAMEX comprennent notamment le Symposium annuel de boursiers du CONACYT en Europe dont la cinquième édition se tiendra en avril 2016.

Centre d’Études Mexicaines (CEM) de l’UNAM à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC). Ouvert par M. José Narro, alors recteur de l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM), le 30 mars 2015, cette antenne est un instrument privilégié pour favoriser la coopération avec des universités françaises et européennes. Réciproquement et grâce aux excellents rapports de coopération entre l’UNAM et la Sorbonne, une antenne de Sorbonne Universités a été ouverte auprès de l’Unité Internationale des Établissements Universitaires (UISU) de l’UNAM.

 

Coopération entre autorités locales mexicaines et françaises

 

Appel à candidatures franco-mexicain pour le développement de projets en matière de coopération décentralisée. Cet appel à candidatures est lancé par l’Agence de Coopération Internationale pour le Développement (AMEXCID), le Ministère mexicain des Relations extérieures (SRE) et la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales du Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI/DAECT) afin d’encourager l’action extérieure des collectivités territoriales ayant la volonté de renforcer leur coopération dans les domaines suivants :

  • ville durable: aménagement du territoire, développement urbain, services publics locaux (déchets, eaux, transports, hébergement, etc.) et gouvernance locale ;
  • promotion territoriale et développement économique (coopération entre pôles de compétitivité, universités, etc.) ;
  • gestion de l’environnement et promotion de la biodiversité (gestion des littoraux, forêts, parcs et réserves naturelles, etc.) ;
  • tourisme durable et valorisation du patrimoine ;
  • jeunesse et formation professionnelle.

Le dernier appel à candidatures a été lancé en mars 2016.